• Les Joyaux de la Couronne du Royaume-Uni
  • La Collection Aurora
  • Les Iranian Yellows

Les collections privées de diamants ne sont pas très médiatisées, beaucoup de riches collectionneurs et amateurs de diamants préfèrent garder l’anonymat et construire leurs collections en secret. Il existe néanmoins quelques collections privées sur lesquelles il est possible de trouver des informations, du moins en partie.

Les Joyaux de la Couronne du Royaume-Uni

Ils sont considérés comme étant la collection de bijoux et de diamants la plus vaste et la plus précieuse au monde et sont donc conservés en toute sécurité dans la tour de Londres, un château fortifié au cœur de la capitale anglaise. La Jewel House et la collection sont ouvertes au public et peuvent être visitées. Ce que de nombreux visiteurs ignorent : après une tentative de vol dans les années 70, les joyaux de la couronne exposés au public ont été échangés contre de très bonnes copies. La collection royale comprend plus de 2800 diamants, nombreux d'entre eux sont montés dans des couronnes, des sceptres et de magnifiques bijoux. Parmi eux, deux des diamants les plus célèbres et les plus précieux du monde, le légendaire Koh-i-Noor et la Great Star of Africa, également connu sous le nom de premier Cullinan.

La Collection Aurora

Cette collection, également connue sous le nom de Aurora Pyramid of Hope, comprend 296 diamants. Elle fut amassée par les collectionneurs américains Alan Bronstein et Harry Rodman à la fin du XXe siècle sur une période de 25 ans. Elle est exclusivement composée de diamants de couleurs dans divers carats, qui sont classés par taille et fixés à une pyramide, ce qui explique aussi le nom. L’exposition permanente peut également être admirée à Londres. Le poids total en carats est de 268, à savoir la plus grande collection privée de diamants de couleur au monde. Bronstein, qui évoqua un jour la valeur de la collection dans une interview, garde cette information secrète, selon des experts. Aujourd'hui, la collection est évaluée à un montant colossal, s'élevant à probablement près de 100 millions de dollars. Une affaire brillante au sens littéral, étant donné que les diamants de couleur étaient moins demandés que les incolores et moins chers du milieu à la fin du siècle dernier, alors qu’aujourd’hui, c’est souvent l’inverse.

Les Iranian Yellows

Une collection unique réunie par Nasseridin Shah à la fin du 19ème siècle et qui appartient maintenant à l’État iranien, conservée dans les locaux du pays. Parmi les diamants jaunes, d'où le nom, il y a plusieurs pierres de plus de 100 carats, une de plus de 150 carats, une de 140 carats et une de 135 carats. Il ne s'agit pas de fancies, c’est-à-dire de diamants de couleur, mais de diamants blancs dans l’intervalle de L à N sur l’échelle de couleurs, dont la nuance est particulièrement impressionnante en raison de leur taille. La collection comprend un total de 23 diamants, soit plus de 1700 carats.

Vous souhaitez vous-même acheter des diamants, non sertis ou montés dans des bijoux ? L’équipe d’experts de BAUNAT a hâte de vous donner des conseils détaillés !

Share on:
CHLOÉ POUPON-DUMONTET