Une bague millegrain unique, des bijoux inspirés par la nature, voire des boucles d'oreilles design ou même la bague de fiançailles de vos rêves en argent, or, titane ou platine... De nos jours, la demande en bijoux sur mesure peut être satisfaite grâce à des imprimantes 3D de pointe. Des bijoux ou œuvres d'art extrêmement détaillés restent souvent difficiles, voire impossibles à réaliser, même pour les joailliers expérimentés. Dans ce contexte, les imprimantes 3D sont une alternative intéressante. BAUNAT aborde l'évolution de l'impression 3D dans le monde de la bijouterie, avec ses avantages et ses inconvénients.

Un conseil ou une question à propos de vos bijoux ? Contactez BAUNAT.

  • Impression 3D et bijoux : évolution dans le commerce mondial
  • Les chaînes de distribution en concurrence avec les imprimantes 3D
  • De tout nouveaux designs possibles
  • Plus léger et moins cher : un bijou imprimé en 3D, une bonne idée ?

Impression 3D et bijoux : évolution dans le commerce mondial

Malgré de belles avancées, la technologie de l'impression 3D présente un inconvénient. Les consommateurs n’ont pas encore adopté cette technologie innovante, non sans raison. Contrairement à l'artisanat traditionnel, où chaque bijou est fabriqué à la main, l'impression 3D donne l'impression d'une production de masse mécanique. En outre, le prix des bijoux fabriqués à l'aide d'imprimantes 3D est encore trop élevé à l'heure actuelle. Vous pouvez cependant trouver en ligne diverses collections qui présentent les nouvelles possibilités offertes par cette technologie.

Selon les fournisseurs de bijoux imprimés en 3D, l’impression 3D s’adresse principalement aux amateurs de bijoux qui souhaitent créer leur propre bijou unique. La demande est cependant encore trop faible. Pour cette raison, certaines sociétés d’impression 3D ont collaboré avec des designers, des top-modèles et des stars de YouTube réputés pour vendre leurs collections de bijoux imprimés en 3D.

Les chaînes de distribution en concurrence avec les imprimantes 3D

Les entreprises initialement spécialisées dans l’impression de bijoux ont changé la façon dont la technologie est utilisée. Le bijou lui-même, soit, le produit fini, n'est aujourd'hui pas imprimé : l'impression 3D donne plutôt un prototype dudit bijou. Ce prototype est ensuite utilisé pour fabriquer un moule dans lequel le métal précieux fondu et coulé pour créer le bijou. Le prototype peut alors servir de modèle pour tous les bijoux similaires à suivre.

De cette façon, les tendances rapides peuvent être reprises immédiatement et même les designs les plus difficiles peuvent être réalisés : l'impression 3D a donc une réelle utilité pour la création de boucles d'oreilles ou de bagues personnalisées.

De tout nouveaux designs possibles

Le DMLS (Direct Metal Laser Sintering) est une autre façon de fabriquer des bijoux. Dans ce processus, un faisceau laser est utilisé pour éliminer le métal précieux couche après couche, jusqu'à la formation d'un véritable bijou. La société EOS située à Krailling, près de Munich, est considérée comme un leader dans ce domaine.

La société coopère également avec l’industrie automobile, l’industrie aéronautique et l’industrie médicale. Dans les vitrines des salles d'exposition EOS, vous trouverez, entre autres, des dents, des injecteurs pour moteurs et des bijoux millegrains.

Plus léger et moins cher : un bijou imprimé en 3D, une bonne idée ?

Les bijoux comme des bagues, bracelets ou boucles d'oreilles fabriqués à l'aide d'imprimantes 3D peuvent être produits à moindres coûts. Ils sont plus légers et surtout plus économes en ressources, car le bijou peut être creux à l'intérieur. Mais cela présente également un certain inconvénient, car contrairement à la production classique, cela peut créer des faiblesses structurelles pouvant affecter la durabilité des bijoux.

En utilisant des imprimantes 3D, il est possible de créer des designs spéciaux tels que des bijoux mobiles et creux, ce qui n'est aujourd'hui pas possible avec les méthodes de travail conventionnelles. En revanche, dans la production en série, le processus échoue actuellement en raison de ses coûts élevés.

Dans l’ensemble, l’impression 3D est une innovation intéressante qui enrichit le marché de la joaillerie mais elle ne peut pas être considérée comme un substitut à long terme aux bijoux traditionnels.

 

Vous êtes à la recherche de bijoux en diamant sur mesure ? Laissez les experts de BAUNAT vous conseiller !

Share on:
FABIENNE RAUW