Smart in Every Way

Les diamants et pendentifs en diamant célèbres : les pierres précieuses qui font l’Histoire

Les diamants et pendentifs en diamant célèbres : les pierres précieuses qui font l’Histoire

La fascination que voue l’humanité aux diamants n’est pas récente et personne n’a jamais pu résister au bel éclat de ces pierres précieuses, comme si cette attirance était inscrite dans notre ADN. Certains diamants ont tellement impressionné nos semblables qu’ils ont joué un rôle dans la grande Histoire. Nous vous invitons à découvrir maintenant les diamants les plus célèbres du monde, que certains amateurs doivent connaître. 

L’Amsterdam

Une découverte unique de nos voisins du nord. L’Amsterdam est un diamant noir et rare de 33,74 carats en provenance d’Afrique du Sud. La pierre doit son nom à ses acheteurs, D. Drukker & Zn. d’Amsterdam. La pierre brute pesait à l’origine 55,85 carats et a été taillée en forme de poire pour donner un diamant de 33,74 carats. Cette taille n’a pas été de toute facilité, mais le résultat est d’une beauté exceptionnelle. En 1973, il a été présenté pour la première fois au public serti dans un magnifique pendentif en diamant. Il a été baptisé « Amsterdam » en l’honneur de la ville qui était autrefois l’un des principaux centres diamantaires du monde. La pierre a été vendue aux enchères par la maison de vente Christie’s en 2001 pour la somme de 352 000 $.

Le Tiffany

Le Tiffany est peut-être la pierre précieuse qui enflamme le plus notre imagination. Ce diamant jaune est l’un des plus gros jamais découvert. La pierre a été extraite dans la mine de Kimberley en Afrique du Sud et pesait alors 287,42 carats. Après la taille, le diamant pesait encore 128,54 carats. Le bijoutier New Yorkais Tiffany and Co a acheté ce joyau exceptionnel et en est aujourd’hui encore le propriétaire. Le Tiffany présente une forme de diamant coussin dont la taille incarne toute l’excellence du lapidaire. Mais ce sont surtout les porteuses de cette pierre qui ont fait la renommée du Tiffany. Seules deux femmes ont eu l’honneur de le porter. La première fut Mrs Sheldon, qui le porta en pendentif de diamant lors du bal Tiffany à Newport, et la deuxième fut Audrey Hepburn, qui le portait en 1961 dans le film Diamants sur canapé qui fut un succès international.

Koh-i-Noor

Le Koh-i-Noor, avec 109 carats, est l’un des plus gros diamants du monde et forme la pierre principale de la couronne royale britannique. Son nom signifie littéralement « Montagne de Lumière » et il pesait 793 carats à l’état brut. Il a été découvert en Inde au XIIIe siècle et présente la plus longue histoire de tous les diamants, car le Koh-i-Noor a été à l’origine de bien des effusions de sang jusqu’à ce qu’il soit volé par 1849 par les Britanniques et devienne la pièce maîtresse des joyaux de la Couronne. Certains disent que le diamant est maudit en raison de son passé sanglant, ce qui explique pourquoi il est porté uniquement par les membres féminins de la famille royale. De nos jours, le Koh-i-Noor est exposé à la Tour de Londres.

Le Hope

Le Hope a été découvert en Inde en 1642 et rapporté en Europe. La pierre brute pesait 112 carats et après la taille, le diamant pesait encore 67,50 carats. C’est certainement sa couleur bleue très rare qui a fait la renommée de ce diamant. Ce diamant bleu profond a été acquis par Louis XIV et prend le nom de « Violet de France ». Ce n’est que plus tard, en 1830, qu’il prend le nom de Hope, qui est celui de son propriétaire à Londres. Cette appellation contredit pourtant les histoires véhiculées à son sujet : elles racontent qu’il s’agit d’un diamant lui aussi maudit, puisque certains de ses propriétaires successifs seraient décédés dans des circonstances mystérieuses. De nos jours, le Hope est serti dans un magnifique pendentif en diamant exposé au Smithsonian Institute de Washington.

Eureka

L’Eureka a marqué le début d’une véritable Ruée vers le diamant en Afrique du Sud. Il a été en effet la première de ces pierres trouvées dans cette région du monde en 1866. La pierre brute de 21,25 carats a été découverte par hasard par un adolescent de 15 ans, Erasmus Jacobs, sur les terres de la ferme de son père. Le jeune s’en servait pour jouer, sans savoir qu’il s’agissait d’un diamant précieux. Après avoir été taillé, l’Eureka pesait encore 10,73 carats et il est aujourd’hui exposé au musée de la mine Kimberley en Afrique du Sud.

Avez-vous envie d’acheter un pendentif ou un autre bijou en diamant ? L’équipe de BAUNAT sera très heureuse de vous aider dans votre choix.

 

Autheur: Elke Sockeel
Source: BAUNAT

Related

Most popular