Le chemin parcouru par un diamant depuis les profondeurs de la terre jusqu’à votre bague de fiançailles est long et passe par plusieurs étapes spécifiques. BAUNAT aborde ici une partie précise de ce voyage, à savoir les cinq étapes du processus de taille qui font du diamant brut la pierre étincelante à sertir sur une bague de fiançailles.

Découvrir la vaste gamme de bagues de fiançailles en ligne de BAUNAT

La taille des diamants est un art très spécifique habituellement transmis d’une génération à l’autre au sein de la même famille, ou de maître à apprentis. Sa maîtrise exige une vie entière et diffère du travail des autres lapidaires.

1. Planification

Il s’agit d’une étape cruciale qui va déterminer le résultat final et qui implique d’optimiser la valeur du diamant en choisissant la forme qui aura le plus de chance d’être vendue. Ensuite, il faut étudier la rétention du poids pour tirer le plus grand profit de la pierre brute. On estime en moyenne la perte de poids à 50 % lors de la taille des diamants, alors que ce secteur se rentabilise avec les valeurs par carat. Enfin, la taille peut influencer la qualité de la couleur, car certaines formes peuvent servir à intensifier une teinte.

2. Clivage ou sciage

Cette étape consiste à découper le diamant brut en plusieurs morceaux à l’aide d’un laser ou d’une scie mécanique.

3. Débrutage

Une fois la pierre brute découpée, le processus de débrutage permet de créer une forme ronde. Pour ce faire, deux diamants sont placés sur un arbre en rotation l’un contre l’autre. Comme les pierres tournent très rapidement en sens opposé, elles produisent un meulage réciproque qui arrondit la circonférence des diamants.

4. Polissage

Une fois les pierres rondes, le diamantaire commence la taille des facettes lisses au moyen d’un disque tournant à vitesse élevée. Cette procédure comprend en fait deux étapes supplémentaires : la taille en croix et le brillantage. La taille en croix consiste à établir la base de la taille en façonnant la table, les 16 facettes et la colette. La phase de brillantage consiste à achever le polissage en taillant les dernières facettes pour en obtenir un total de 58.

5. Contrôle

Le diamant arrive à la dernière étape de ce processus.  Il est essentiel qu’il réponde aux standards du contrôle de qualité spécifiés par le fabricant. Dans le cas contraire, la pierre est renvoyée aux polisseurs.

 

Maintenant que vous en savez un peu plus sur le processus subi par le diamant avant d'arriver sur une bague de fiançailles, vous poserez certainement un autre regard sur ces bijoux. Les équipes BAUNAT comptent aussi sur des experts joailliers en mesure de créer une bague de fiançailles sur mesure. L'enseigne propose aussi une large sélection de diamants superbes à des fins de placement ainsi qu’une vaste collection de bijoux raffinés et de bagues de fiançailles créées et fabriquées à Anvers.

Share on:
GERD VAN DE VEL