L'histoire inhabituelle du contrôle des prix des diamants par la De Beers Company

L'histoire inhabituelle du contrôle des prix des diamants par la De Beers Company

Comment Cecil Rhodes a-t-il créé un nouveau modèle économique ?

Le Britannique Cécil Rhodes voyageait en Afrique du Sud pour faire des affaires lorsqu'il entendit parler de la ruée vers les diamants qui y avait lieu.

Il commença par louer des pompes à eau à des mineurs. Rapidement, Cecil Rhodes, qui était un riche homme d'affaires, reconnut facilement l'opportunité et commença à acheter de nombreux terrains diamantifères.

Entre autres, il acheta un terrain appartenant à deux frères appelés De Beer, d'où l'idée du nom lui vint lorsqu'il décida de créer la De Beers Mining Company.

Il est vrai qu'il était fréquent, dans les mines de diamants, de combiner ses efforts et de partager des infrastructures, particulièrement entre petits propriétaires. C'est ainsi que Cecil Rhodes réussit en peu de temps à posséder presque toutes les mines de diamants d'Afrique du Sud, obtenant ainsi un monopole sur toute la production et la distribution de diamants en Afrique du Sud.

  • 0.32 carat alliance florale en or blanc avec petits diamants ronds à partir de USD 1.000
    (hors TVA)
  • 0.50 carats bague solitaire de type auréole en or blanc avec diamants ronds à partir de USD 2.280
    (hors TVA)
  • Bague entourage en or blanc avec un saphir ovale et diamants ronds à partir de USD 2.280
    (hors TVA)
  • 0.70 carats bague diamant en or blanc avec diamants sur les côtés à partir de USD 1.880
    (hors TVA)

Le prix des diamants et le rôle de De Beers

Cecil Rhodes était un pionnier, au moment de sa mort en 1902, De Beers possédait 95 % de la production mondiale. Cependant, l'homme derrière l'empire que nous connaissons était Ernest Oppenheimer, suivi de ses héritiers.

Afin de contrôler le prix des diamants et les stocks, De Beers créa des canaux de distribution à travers le « The Diamond Syndicate », où les détenteurs et les distributeurs se rassemblèrent, car ils pensaient qu'ils devaient créer la rareté pour engendrer des prix élevés de diamants.

À travers Oppenheimer, De Beers a également établi des contrats spéciaux avec les acheteurs et les vendeurs, interdisant à ceux-ci d'échanger des diamants avec d'autres entreprises que De Beers. De Beers achetait les diamants à travers une filiale et déterminait le nombre de diamants qu'elle souhaitait voir disponibles sur le marché ainsi que leur prix, pour toute l'année. C'est ainsi que cela fonctionna pendant des décennies.

De Beers est aussi l'entreprise qui créa le concept du marketing des diamants. Leur campagne la plus célèbre fut « A diamond is forever », qui devint leur slogan officiel.

Le but de la famille Oppenheimer était de vendre leurs diamants en Amérique. À travers cette campagne et l'association des diamants à l'amour, ils sont parvenus, au moment des années 1940, à faire radicalement augmenter les ventes de diamants et de bagues de fiançailles.

Lorsque de nouvelles sources furent découvertes, comme en ancienne Union soviétique ou au Botswana, De Beers créa des alliances et tenta d'acheter tout l'inventaire disponible afin de canaliser les diamants à travers un « canal unique ».

Cependant, récemment, les pays aux larges productions ont refusé de coopérer avec ce système de canal, forçant ainsi De Beers à changer de stratégie. Il ne leur a plus été permis de contrôler les prix des diamants.

Aujourd'hui, l'entreprise se concentre sur la promotion de sa propre marque de diamants et sur ses ventes au détail.

Si vous avez des questions sur les diamants et les prix des diamants ou si vous souhaitez simplement acheter un joli bijou, n'hésitez pas à nous contacter chez BAUNAT.

Nous sommes situés au cœur du quartier des diamantaires à Anvers et nous offrons une large gamme de magnifiques diamants et bijoux.

Autheur: Naomi Howard

Soyez inspirés