Or et bagues en diamants comme consolation

Or et bagues en diamants comme consolation

La monarchie britannique a eu peu de chance en amour. Vous rappelez-vous du roi Henri VIII? Le roi qui avait six femmes? Au début du XVIe siècle, l'homme cherchait désespérément son «seul vrai amour». A chaque fois qu'il a poursuivi une nouvelle conquête, il fit promptement seul à nouveau. Parfois, en tuant son épouse, en faisant appel à un bourreau avec une hache puissante. Pour tout cela, il n'a jamais trouvé son bonheur. Tout aussi tragique est l'histoire de la reine Victoria au XIXe siècle. La reine était amoureuse de son prince Albert, mais il est mort quand il avait à peine 40 ans. Elle s'isolée pour les 40 années suivantes. Le style de la mode du jour est devenu noir, noir et encore plus noir, avec comme seule décoration ... .un bague en diamant comme bijou du deuil.

Derrière une petite porte

Les bijoux du deuil ont créé une véritable tendance. Les jupes dans la Grande-Bretagne victorienne étaient strictes mais un peu frivoles, alors que les bijoux du deuil semblaient avoir la bénédiction de la monarchie. Les aristocrates ont commencé à porter des bracelets, des colliers et des bagues en diamant pour retenir leurs proches. Ces bijoux étaient censés offrir un peu de réconfort. Vraiment populaire était l’ensemble de bijoux avec des perles ou des diamants, contenant une mèche de cheveux du défunt. Cela pouvait être un collier ou une bague en diamant, avec une petite porte derrière laquelle la mèche de cheveux était maintenue. Ceci est, après tout, très personnel et les cheveux pouvaient être conservés pendant de nombreuses années.

La mise aux enchères de bijoux

La mode du deuil est allée encore plus loin. Les cheveux ont été utilisés pour faire des scènes en miniatures détaillées dans la boîte à bijoux. Ou ils ont été tressés en une chaîne pour les montres. Les cheveux sont devenus un accessoire de mode en soi et au milieu du XIXe siècle, ils n’ont même plus besoin d'être de la personne décédée. Il y avait une forte demande, c’est pour cela que la Grande-Bretagne a dû importer 50 tonnes de cheveux par an pour les intégrer dans des bijoux. Pour notre goût actuel, les bijoux du deuil victoriens semblent sombres et plutôt morbides. Vous n’en trouvez plus dans les vitrines des bijoutiers, mais seulement dans des ventes de prestigieuses maisons d'enchères. Les gens qui aiment le noir, peuvent bien sûr opter encore pour les bijoux en diamants noirs. Cependant, l'idée sous-jacente demeure intemporelle: la perte, le deuil et l'amour. Ce dernier est perpétuellement traduit dans des bijoux et en particulier dans une bague en diamant. Les diamants sont, après tout, pour éternels.

Autheur: Frank Goetmaeckers

Soyez inspirés